Fabienne MONESTIER, artiste peintre

Site internet : http://www.fabienne-monestier.fr

Page facebook : https://www.facebook.com/Fabienne-Monestier-peintre-278343192291828/

Lieu : Vouvray

villeveque-5-juin-2016-fabienne-monestier

Question 1 : Pouvez-vous vous présenter en quelques mots?
Je suis artiste peintre professionnelle. Je vis et travaille à Vouvray, en Touraine, dans un joli troglodyte qui domine les vallées de la Cisse et de la Loire.

En 1989, j'ai obtenu mon Diplôme National Supérieur d'Education Plastique, à l'Institut d'Arts Visuels d'Orléans, en sections Cinéma expérimental et gravure.

Question 2 : Qu'elle est votre démarche artistique?
Faire des images de sujets qui me parlent à un moment donné.
A première vue, ça parait évident, voire simpliste, mais ça ne l'est vraiment pas !

Cela pose, en réalité, la question de la pensée de l'acte créatif, de la réflexion ("la pittura e cosa mentale" disait Maestro Da Vinci), de l'intelligence créative, de la maîtrise de la main, de l'éducation de l'oeil. Cela va bien au delà de : "Je peins des fleurs".

J'ai fait mes études d'arts plastiques à l'Institut d'Arts Visuels d'Orléans. Les enseignants nous rabâchaient (à juste titre) les bases de cette interrogation : Que veux tu faire ? Comment le faire ? Pourquoi le faire ?
J'ai appris qu'il n'y a pas de mauvais sujet. L'important est la façon de le faire, la personnalité que l'on travaille toute sa vie à laisser surgir, dans la maîtrise et la souplesse.

Si je peins des fleurs, pour moi, la chose la plus importante est la façon dont je peins, ma personnalité, plutôt que les fleurs elle-mêmes. Le sujet est un prétexte à expression de la pensée.
Souvent on me demande : "Mais quelle est cette variété de fleurs ?" et je réponds invariablement : "Ce sont des fleurs..."

Comme en chant lyrique, que je pratique aussi professionnellement, il y a la dimension de "sous-titrage" du texte, de l'image, de l'info. Comment je pense ce que je suis en train de peindre, chanter, dire ? Quels éléments psychiques sous-jacents j'apporte pour nourrir ma création ?
L'art est une activité humaine. Le cerveau est l'outil principal.

les-roses-huile-sur-toile-60x50-fabienne-monestier

Question 3 : Pouvez-vous nous préciser votre technique et ce qui vous inspire?
Depuis 2 ou 3 ans, je travaille principalement en technique mixte à l'eau.

Mes médiums à l'eau sont : l'aquarelle, l'acrylique, les marqueurs acryliques, les encres acryliques et à la gomme-laque, les crayons aquarellables et les pastels à la cire, aquarellables ou non, les feutres permanents, etc. Parfois, je texture les fonds. Je peins sur papier ou sur toile. Dans ce dernier cas, j'applique des apprêts spéciaux sur la toile. Je n'utilise que des marques de couleurs extra-fines pour la beauté du rendu...

Comme à l'huile, je peins beaucoup en glacis et en vélatures. Les transparences sont ma marque de fabrique ! Pour ma pratique des glacis, j'ai besoin de produits très pigmentés, avec des liants bien transparents. J'apprécie la richesse des tons que cela donne à la peinture. J'aime que, lorsqu'on s'approche tout près de mes peintures, elles révèlent encore des secrets et richesses insoupçonnés. Je fais des peintures "regardables" à distance normale, mais aussi de très près !
Très souvent, les gens croient que c'est de l'huile, pour la brillance de la matière, la pureté et la transparence des couleurs. Mais non !

J'ai abordé, (et j'aborderai encore !) différents sujets : paysage, nu, portrait, fonds marins.
Mon sujet actuel est le monde végétal, fleurs et feuilles. Le foisonnement, la luxuriance des formes et des couleurs m'inspire en ce moment.

Question 4 : Quels sont vos futurs projets artistiques?
Je suis en train de m'intéresser plus aux feuillages, aux innombrables nuances de vert, au graphisme de la végétation, aux gros plans de végétaux inclus dans des paysages...

Et, comme je suis gourmande d'expressions, je retourne aussi vers des paysages très épurés à l'huile...

Et puis, j'ai aussi commencé une série de portraits imaginaires de héros de contes de fées et de la mythologie, une série finalement assez dure, loin du vernis édulcoré qu'on a l'habitude de mettre sur ces histoires qui sont en réalité dramatiques...  et je compte bien continuer à donner corps à ces Naïades, et autre Petit Poucet !

J'oubliais : je suis aussi gourmande de techniques ! Donc, je me suis mise au dessin hyperréaliste aux crayons de couleurs. 🙂

J'expose mes fleurs à la Gerbe d'Or, à Loches, jusqu'au 30 septembre 2016

la-clairiere-acrylique-sur-toile-70x70-fabienne-monestier

© tous droits réservés - Fabienne MONESTIER

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.